Mon premier marathon: Le marathon de Sénart 2017

Arrivée

J’écris ce texte alors même que je vais me lancer dans la préparation de mon second marathon avec un mélange à la fois de peur et d’excitation. Ce récit sera alors basé sur mes souvenirs plutôt qu’un compte rendu exact.

« J’ai vu l’humain aller au bout de soi. Cela m’a donné l’envie de tenter l’expérience.”Cette phrase résume et caractérise mon marathon. Au delà du défi mental et physique auquel je me suis confrontée, j’ai inspiré quelqu’un à se lancer dans ce nouveau challenge.

Au delà de l’exploit sportif qui me pousse aujourd’hui à poursuivre avec d’autre défis. Comme écrit dans l’article ce marathon un tournant. Le sport aide au développement physique mais surtout mental.

Je travaille aujourd’hui à construire un corps de plus en plus fort. Cette première expérience marathonienne est mon exemple pour me rappeler, dans mes moments de doutes et de peurs, qu’avec du travail et de la volonté j’y suis arrivée!

Voici donc le résumé de cette course

Nous y sommes mai 2017, en plein décalage horaire après un voyage au Brésil, les intestins à l’envers depuis 3 jours. La veille au soir du départ, je me demande si je prendrais le départ le lendemain matin. D’ailleurs, dans mon entourage, beaucoup de monde me le déconseille. Eux aussi ont peur et ne comprenne pourquoi je m’inflige ça.

Je m’endors et le lendemain aux abords de la course, mon mal de ventre n’est plus la. Mes douleurs n’étaient dues qu’à du stress intense.

1er mai: Le marathon de sénart 2017

Avec mon statut de débutant et beaucoup d’ambition, je me place dans le sas de 4h30. Avec mon mari à mes côtés en vélo (oui oui), je vois défiler les premiers 5kms rapidement et avec surprise, puis arrive le premier ravitaillement. Je me mets à marcher et profite de celui ci pour m’hydrater et manger un peu.

En repartant, je comprends mon erreur d’être parti trop vite et de m’être arrêtée complètement. Je n’arrive pas à retrouver ma vitesse. Je m’épuise en essayant.

Mes souvenirs m’amènent à mi parcours, à la fois contente mais déjà fatiguée, je remarque que je finis cette moitié au meme temps que pendant mon entrainement.

Je vais connaitre le premier mur à 26 kms, je perds en vitesse et j’ai peur. J’ai peur de la distance qu’il reste à parcourir. La douleur physique est intense. Malgré tout je sais que mon mental doit être fort pour continuer. Et a ce moment là, j’ai mon mari qui m’encourage à continuer et de profiter à fond de l’expérience. Je décide d’appeler ma mère  et mon ami coach qui m’a suivi et aidé pendant ma préparation.

Le fait de continuer et de finir ce marathon, je le dois aussi aux personnes à mes côtés, physiquement ou par téléphone ce jour là. Je ne l’aurais surement pas terminé toute seule.

Je continue et fait face à un deuxième mur au 36ème km. J’ai des douleurs à la jambe gauche. Ces derniers kilomètres sont difficiles. J’alterne marche et course. Je stresse sur le fait de ne pas finir dans le temps maximum officiel (5h45). Je pleure beaucoup…

Les derniers 200 mètres arrivent enfin. Je finis ce premier marathon en 5h49m57sec.

Je mets une semaine à remarcher normalement. Pourtant le lendemain, je ne pense qu’à recommencer!

J’ai cessé le sport pendant plus d’un mois. Je me remets à la course en juillet doucement.

Résultats: Je suis fière de m’être lancée. Je me construit chaque jour pour être plus forte et recommencer dans de meilleures conditions

Mon leitmotiv: Courir, se dépasser tant que le plaisir est là.

Avez vous envie de vous lancer?

believe-in-yourself-2636203_640

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :